Prendre rendez-vous en ligneDoctolib
Haut

FAQ


1. Quand puis-je reprendre le travail ?

Tout dépend de votre profession. Il faut compter une semaine de congés après l’intervention si le travail est sédentaire. En cas de port de charges lourdes il faut compter au moins 15 à 21 jours. Un arrêt maladie est prescrit si l’intervention est prise en charge par la sécurité sociale.

2. Je suis fumeuse, est-ce risqué pour cette intervention ?

Le tabac entraîne des risques importants sur la cicatrisation. Je vous ferai les plus belles cicatrices possibles mais votre manière de cicatriser va influer sur le devenir des cicatrices et le tabac entraîne des retards de cicatrisation importants et des risques de nécrose cutanée.

4. Peut on avoir des rapports sexuels après l’intervention ? Les sensations restent-elles les mêmes après l’intervention ?

Les rapports sexuels ne sont pas contre indiqués mais les seins ne doivent pas être manipulés dans les deux mois qui suivent l’intervention. L’aréole et le mamelon sont pour certaines patientes des zones érogènes. Il peut survenir une perturbation du caractère érectile du mamelon et des sensations sur l’aréole en post opératoire. La plupart du temps ces perturbations sont temporaires. Dans certains cas, notamment si les seins sont très volumineux, elles peuvent perdurer.

6. Est-ce douloureux ?

Cette intervention n’est pas douloureuse, hormis les cicatrices qui tirent un peu les premiers jours.

7. Cette intervention est-elle prise en charge par la sécurité sociale ?

L’intervention est prise en charge par la sécurité sociale si le poids enlevé par sein dépasse 300 g. Dans ce cadre le tarif de l’intervention est prise en charge par la sécurité sociale et votre mutuelle. Mes honoraires personnels peuvent être pris en charge en partie ou en totalité par votre mutuelle également.

8. J’ai peur d’avoir de trop petits seins après l’intervention. Comment être sûre de ne pas avoir une trop petite poitrine ?

Je connais bien cette intervention pour l'avoir beaucoup pratiquée. La résection proposée d’au moins 300 g par sein est estimée de manière à ce que la poitrine restante corresponde à votre morphologie. S’il n’y a pas de quantité de glande suffisante à enlever, je vous proposerai plutôt une mastopexie en consultation, mais celle ci n’est pas prise en charge par la sécurité sociale.