Haut

Les rides du visage

Les rides du visage

A l’approche de l’été, le soleil fait souvent ressortir les défauts liés au vieillissement du visage. On remarque ainsi parfois l’apparition de rides qui étaient absentes l’an dernier… et c’est à ce moment là qu’on se dit qu’il est temps de réagir…

L’apparition des rides fait partie de la vie, elles peuvent même apporter un certain charme. Il existe néanmoins des moyens de prévenir leur apparition et de les atténuer. J’ai tenté de vous expliquer ici ce que beaucoup de patientes me demandent à l’approche de l’été : pourquoi et comment se forment les rides, quels sont les moyens de lutter contre leur survenue, quelles solutions médicales et chirurgicales on peut proposer…

Les rides sont dues à plusieurs facteurs. Le vieillissement naturel et le soleil sont les principaux responsables. L’exposition solaire donne bonne mine mais est un vrai danger pour la santé et accentue le vieillissement de la peau. On parle même d’âge solaire, plutôt que d’âge biologique en matière de cosmétique.

Les causes des rides du visage

Les rides se forment principalement et en premier lieu sur le visage, le cou et le décolleté. Les causes principales sont :

  • Le vieillissement cellulaire naturel, génétiquement déterminé. Tout le monde n’est pas à égalité.
  • Le stress oxydatif : Les radicaux libres, molécules provenant du métabolisme de l’oxygène et de l’azote agressent la peau. L’ alimentation riche en composés antioxydants protège de ces effets néfastes.
  • Le vieillissement hormonal : La baisse de la sécrétion d’œstrogènes à la ménopause fait diminuer l’élasticité de la peau.
  • Le soleil : ce facteur est déterminant et est responsable du développement des cancers de la peau.
  • Le tabac : la peau du fumeur est très différente et vieillit considérablement plus vite. Cet effet est en partie réversible et beaucoup voient leur peau s’améliorer à l’arrêt du tabac.
  • Le manque d’hydratation : La déshydratation cutanée est un facteur important dans l'apparition des rides. Plus la peau est déshydratée, plus les rides sont marquées.
  • Le manque de sommeil : Il accélèrerait le vieillissement cutané au même titre que le stress.

Les rides d’expression sont liées aux contractions répétées des muscles du visage. La peau perdant en élasticité au fil des années, ces plis finissent par marquer les tissus cutanés. Ce sont les rides entre les sourcils, les rides du front, les rides du coin de l’œil. Elles sont accessibles au traitement par la toxine botulique (botox).

Les rides de vieillissement résultent du relâchement cutané lié à l’âge et aux effets des facteurs de vieillissement externes comme le soleil. Ce sont les rides des sillons nasogéniens, du menton, des joues. Elles sont traitables par comblement à l’acide hyaluronique, ou par mésothérapie.

Il faut une bonne hygiène de vie pour prévenir la survenue des rides :

  • Appliquez quotidiennement un écran solaire
  • Évitez le tabac
  • Adoptez une alimentation variée et équilibrée, riche en composés antioxydants
  • Veillez à boire 1, 5 litre d’eau par
  • Hydratez quotidiennement votre peau avec une crème
  • Pratiquez régulièrement un sport ou une activité
  • Dormez suffisamment

Les cosmétiques et médecine esthétique

Les crèmes hydratantes ont un rôle majeur dans la limitation du vieillissement du visage. Certaines crèmes cosmétiques jouent un rôle dans la prévention des rides, mais ne les font jamais disparaître.

  • la vitamine C, pour son action antioxydante
  • les acides gras essentiels et les céramides, qui contribuent au renforcement de la barrière cutanée
  • les molécules de la classe des glycérols et les acides nucléiques, qui améliorent la capacité d’hydratation de la peau
  • les actifs de type pro-collagène, ou matrixyl qui stimulent la synthèse du collagène
  • la vitamine A acide et ses dérivés, rétinol et rétinoïdes, qui favorisent la régénération du derme et de l’épiderme
  • les AHA (alpha hydroxyacides), acides de fruits présents dans les agrumes et le raisin, qui favoriseraient la régénération des cellules
  • la vitamine PP, les sirtuines ou encore le resvératrol, qui auraient un effet réparateur et protecteur sur les cellules cutanées
  • les phyto-oestrogènes, issus par exemple des isoflavones de soja, qui compensent les carences hormonales de la peau dues à la ménopause.

Une fois installées le seul moyen d’atténuer voir d’éliminer certaines rides est la chirurgie ou la médecine esthétique. Il faut discuter ensemble de l’indication et voir ce qui est accessible à la médecine ou à la chirurgie en fonction de vos souhaits et de vos besoins.

  • La toxine botulique ou botox gomme les rides d’expression. Son effet dure 6 mois et a besoin d’être renouvelé. Elle a également un effet préventif chez le sujet jeune en limitant l’apparition de ces rides par diminution de la contraction répétée des muscles de la mimique.
  • L’acide hyaluronique comble les rides profondes dues au relâchement cutané. Il procure également une hydratation de la peau, et restaure les volumes du visage.
  • La mésothérapie consiste en de petites injections répétées en plusieurs séances d’acide hyaluronique et d’oligoéléments. Elle améliore l’hydratation de la peau et gomme les ridules dans des zones non accessibles au botox et à l’acide hyaluronique.
  • La chirurgie esthétique du visage traite l’excès et le relâchement cutané en retendant la peau et les tissus du visage. La peau en excès est également enlevée. C’est la technique la plus efficace pour rajeunir le visage.
  • Les peelings chimiques ou LASER permettent d’abraser la surface de l’épiderme ce qui permet mécaniquement d’éliminer les ridules de surface.

L’ensemble de ces techniques nécessitent d’être connues et pratiquées par le praticien que vous allez consulter. Une bonne connaissance de l’anatomie est indispensable pour proposer le meilleur traitement et adapter les techniques à votre cas et non pas votre cas aux techniques connues par le praticien…

 

Consultez ici le chapitre consacré aux interventions de chirurgie du visage

La toxine botulique et l'acide hyaluronique