Haut

Rhinoplastie

La chirurgie esthétique permet de corriger des défauts disgracieux du nez. C’est une intervention que je pratique souvent à titre personnel. Je l’apprécie car elle donne une grande satisfaction aux patients.

Les défauts du nez peuvent avoir une origine congénitale ou post traumatique. La prise en charge de la rhinoplastie par la sécurité sociale obéit à des critères précis qui doivent être évalués par le médecin conseil de la sécurité sociale après demande de l’entente préalable. Cette demande ne doit être faite que si les critères sont présents. L’origine traumatique joue un rôle certain mais cela dépend en grande partie de la gravité du défaut constaté.

La chirurgie esthétique corrige les défauts morphologiques du nez, elle n’est pas censée corriger les troubles respiratoires, qui peuvent d’ailleurs avoir des causes différentes d’un problème anatomique comme une inflammation chronique due à des allergies ou bien un problème sinusien. Toutefois une correction de la déviation de la cloison nasale peut être réalisée dans le même temps mais ne justifie pas l’acte esthétique et son remboursement par la sécurité sociale.

Il existe des nez de toutes formes qui dépendent souvent des antécédents familiaux et de l’origine ethnique et la rhinoplastie esthétique n’est pas censée modifier profondément l’aspect d’un nez mais en corriger des défauts bien précis comme une bosse, une déviation de l’arête, une pointe nasale trop large ou tombante.

Un nez doit également s’intégrer dans un visage, et il n’est pas rare lors de l’examen clinique qu'on remarque que l’aspect du nez est normal mais que le défaut peut provenir de la position de la mâchoire ou du menton qui entraîne un déséquilibre global de la face.

La consultation est donc indispensable et on pourra dire si l’intervention est réalisable et surtout quel résultat on peut en attendre pour éviter toute déconvenue ou faux espoir.

La consultation pré-opératoire

C’est le temps le plus important de la prise en charge.

il faut examiner en détail le nez, mais aussi le visage, l’intérieur des fosses nasales.

Les antécédents sont précisément notés et notamment la présence d’allergies ou de troubles respiratoires qui peuvent se modifier après l’intervention.

Le chirurgien peut parfois choisir de ne pas vous opérer si l’attente n’est pas possible à satisfaire ou si le résultat est techniquement impossible à obtenir.

Un devis est établi et un délai de réflexion de 15 jours est obligatoire avant de pouvoir programmer l’intervention.

Un scanner du massif facial peut être demandé afin d’observer les reliefs osseux de la pyramide nasale.

L'intervention

rhinoplastie marseille, aubagne, salon

L’intervention nécessite en général une nuit d’hospitalisation. Elle se réalise sous anesthésie générale et peut durer entre 45 min et 2 heures selon les techniques utilisées et le résultat à obtenir.

Voici les gestes techniques les plus courants qui peuvent être réalisés.

rhinoplastie avant après

  • rhinoplastie résultatsIl existe deux types d’incision : la voie endonasale dissimulée où les incisions sont réalisées à l’intérieur des narines et fermées par des points résorbables qui s’éliminent seul au bout d’une quinzaine de jours ; la voie externe où une petite incision est réalisée entre les deux narines, fermée par des points à enlever au bout d’une semaine.
  • la bosse et la hauteur de la cloison peuvent être corrigées en découpant l’excédent de cartilage aux ciseaux et en réalisant une fracture des os propres du nez et sur les côtés de l’os maxillaire qui sont ensuite rapprochés pour obtenir la forme voulue. Le nez est ainsi véritablement cassé lors de l’intervention et devra consolider en 4 à 6 semaines, période au cours de laquelle il sera fragile et devra être protégé.
  • les narines et la pointe peuvent être affinées en découpant une partie du cartilage des ailes du nez.
  • une pointe qui tombe ou au contraire une arête nasale enfoncée peuvent être corrigée en ajoutant de l’os ou du cartilage qui vont être pris soit sur la cloison du nez, soit ailleurs sur le corps en fonction des besoin, par exemple derrière l’oreille ou quelquefois sur les côtes. Il peut donc exister une incision à ces endroits là avec une cicatrice qui sera la plus discrète possible.

A la fin de l’intervention un plâtre est mis en place et devra être maintenu avec du sparadrap pendant 8 à 10 jours.

Des mêches sont souvent placées dans les narines transitoirement ou pour plusieurs jours selon la technique. Des antibiotiques sont prescrits dans ce cas là.

Les suites opératoires

La première nuit postopératoire est inconfortable, du fait de la présence fréquente des mèches qui seront ôtées en général le lendemain sauf dans certaines reconstructions plus complexes où elles sont conservées plus longtemps.

Il n’y a pas de douleur importante du nez mais l'œdème, des écoulements par les narines et dans la gorge, et des maux de tête peuvent survenir et rendent les premiers jours pénibles.

Le retrait des mèches s’effectue au lit du patient, il est très rapide et leur humidification les rend facile à enlever.

Au retour à domicile, des médicaments pour la douleur, et des médicaments anti oedemateux sont prescrits. Des antibiotiques sont prescrits seulement si les mèches sont conservées.
Les narines peuvent être nettoyées au sérum physiologique et à l’huile goménolée sans moucher ni frotter les premiers jours pour éviter les saignements de nez.

Le plâtre ne doit jamais être enlevé.

Le plâtre est retiré environ une semaine après l’opération. A partir de cette date il est recommandé de le conserver seulement la nuit pour protéger le nez.

L’oedème persiste sur une durée variable selon les patients, en général pendant 3 semaines. Le résultat définitif est obtenu entre 2 et 3 mois après l’intervention.

rhinoplastie avant

Avant

rhinoplastie après

Après

rhinoplastie marseille

Avant

rhinoplastie réalisée par le docteur David Gonnelli

Après

 

Les complications

La rhinoplastie est une intervention impressionnante mais dont les risques sont très modérés.

Les petites complications les plus fréquentes sont les saignements de nez post opératoires, qui sont transitoires et se tarissent tout seul. Une mèche peut être nécessaire en cas de persistance.

Les points sont résorbables et les cicatrices invisibles dans les narines. Dans le cadre des voies externes, la cicatrice sur la columelle (la cloison entre les deux narines) peut être épaisse et rouge pendant un certain temps.
Une bride cicatricielle (rétraction) peut toutefois apparaître dans certains cas dans une narine et peut justifier une retouche sous anesthésie locale.

Le nez est cassé pendant l’intervention, celui ci doit rester protégé le temps qu’il consolide. S’il bouge avant la cicatrisation, une déformation peut apparaître et nécessite une réintervention, c’est une complication très rare.

Des troubles inspiratoires peuvent survenir après une rhinoplastie. Ceux ci sont le plus souvent transitoires, le temps de la diminution de l’oedème dans les fosse nasales. Quelquefois le changement de morphologie interne du nez peut entraîner des difficultés avec une sensation de narine bouchée par exemple et peut nécessiter, si c’est très inconfortable une correction. Le plus souvent, c’est le contraire, et la correction des déformations entraîne une amélioration de l’inspiration.

Pour en savoir plus, consultez ici les questions les plus fréquentes sur cette intervention

rhinoplastie marseille, aubagne, salon de provence

rhinoplastie chirurgie esthetique marseille

rhinoplastie avant opération

rhinoplastie après opération

 

 


Consultez ici la fiche information de la Société Française de Chirurgie Plastique

1. rhinoplastie .pdf



Les interventions en chirurgie esthétique et réparatrice