Haut

Chirurgie du visage

La chirurgie du visage offre un champ très vaste de possibilités. En tant que plasticien, j'ai appris à opérer le visage pour reconstruire les différentes mutilations liées au cancer et à divers traumatismes. La chirurgie réparatrice du visage conduit naturellement à la chirurgie esthétique car les connaissances nécessaires et les techniques de traitement sont les mêmes pour lutter contre le vieillissement ou corriger les malformations congénitales.

Les signes du vieillissement affectent en premier lieu le visage et deviennent de nos jours une source de complexes importants dans la société et parfois un handicap dans l'activité professionnelle. Le but n'est pas de rajeunir à tout prix mais de trouver les solutions pour mieux vivre son vieillissement, se sentir mieux dans son corps et dans le regard des autres. Ceci est conditionné par un principe fondamental et intangible pour moi : conserver le naturel dans les résultats que l'on souhaite obtenir.

Les solutions sont nombreuses et un premier examen clinique en consultation est impératif pour faire le bilan du vieillissement pour proposer les interventions les plus adaptées. La médecine esthétique offre également dorénavant de nouveaux traitements moins lourds que la chirurgie.

Avant le vieillissement, il existe parfois des anomalies disgracieuses qui peuvent gâcher la vie de tous les jours et qui existent depuis l'enfance ou l'adolescence. Le nez disgracieux, ou les oreilles décollées en sont un exemple pour lesquels il existe pourtant des solutions qui améliorent considérablement la vie de tous les jours.


Les interventions en chirurgie esthétique et réparatrice