Haut

Lambeaux de grand dorsal

Le muscle grand dorsal est utilisé très fréquemment en reconstruction mammaire.

Il peut être utilisé seul avec de la peau du dos, dans ce cas là la cicatrice se prolonge dans le dos le long de la ligne du soutien gorge pour être la plus discrète possible. Devant la cicatrice de mastectomie se divise en deux cicatrices entre lesquelles se trouve la nouvelle peau.

Pour éviter cet effet, on enfouit le muscle et au lieu d’utiliser la peau du dos on fait avancer la peau de l’abdomen vers le haut ( lambeau d’avancement abdominal ) ce qui permet de n’avoir qu’une cicatrice devant à l’endroit de l’ancienne cicatrice de mastectomie.

Le muscle grand dorsal

Concernant le volume, la masse musculaire peut être associée à une prothèse mammaire, ou bien à un lipofilling ou bien la graisse du dos peut être prélevée en même temps que le muscle. Cette technique a pour nom « grand dorsal autologue ». C’est la technique la plus récente en matière d’utilisation du grand dorsal, elle donne un résultat naturel très satisfaisant et offre ce qu'on peut proposer de plus moderne en reconstruction mammaire.

Vous êtes souvent inquiète à l’idée d’être mutilée par la perte d’un muscle du dos mais la cicatrice est quasi inexistante et le déficit fonctionnel est minime et dommageable que pour les sportives pratiquant des sports comme l’escalade.


Consultez ici la fiche information de la Société Française de Chirurgie Plastique

34. Reconstruction du sein par grand dor[...]



Les interventions en chirurgie esthétique et réparatrice